De chair, d’os et de rêves

 

 

 

 

Enfanter des anges de soumission

Sur des lits d’utopie

Pour rendre à la terre au centuple

L'amendement de l’origine.

Quelle belle image sépia aux angles érodés !

Les thanatopracteurs, génies des apparences,

Sur des valses d’outre-tombe aux rythmes chaloupés

Patientent dans l’arrière-cour de l’empereur humaniste…

Qu’on nous farde de soie aux reflets mordorés,

Qu’on coiffe nos crânes éteints d’héroïsme improbable,

Et que l’on nous costume en drap de dignité,

Juste avant de plomber nos wagons monoplaces.

Juste avant de semer nos dépouilles en grains de pin laqué

Dans les rangs cadastrés d’un long champ de gravier.

 

Mais du coin du rectangle,

Sous la dalle fêlée,

De la fosse commune

Filtre encore la lumière

D’un ramassis de rêves

Suintant du fond des os…



15/09/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Espace de gestion