Sur le cuir souple de ton Chesterfield

 

 

 

 

 

 

Sur le cuir souple de ton Chesterfield

Prise au piège de ses effluves fauves

J’ai oublié le sens des responsabilités…

 

Sur le cuir souple de ton Chesterfield

J’ai fait tinter des notes sur le bord de mes lèvres,

Et j’ai laissé le monde à sa stupidité.

 

Sur le cuir souple de ton Chesterfield

Là où la peau s’écaille en lambeaux racornis

Je t’ai donné le choix des chemins du désir…

 

Sur le cuir souple de ton Chesterfield

Il y a l’empreinte chaude du dernier des non-dits,

Qui s’évapore, léger, au dessus des soupirs…

 

 

 

 

 



21/12/2009
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Espace de gestion